Monde de dehors : Aura-t-on des Wallons pour noël ?

Pendant que tout le Pays descendait dans la rue, aujourd’hui, autant pour essayer de protéger sa retraite que pour remettre les pieds sur terre au mal-élevé de l’Élysée. Nos voisins du Nord, en sont eux à se demander si leur pays passera l’hiver.
Au Village, jusqu’à il n’y a pas si longtemps, ont avait tendance à croire que la Belgique était ce pays par lequel les Allemands adoraient passer pour venir deux fois par siècle nous mettre une branlée. Accessoirement, et surtout pour les plus jeunes d’entre-nous, c’était aussi le territoire incontournable pour aller jusqu’à Amsterdam admirer les champs de tulipes et le musée Van Gogh (les jeunes adorent les plantes et Van Gogh).
Après quelques recherches un peu plus poussées sur cet étrange pays, qui en fin de compte restait fort mal connu chez nous, force est de constater que c’est un peu plus compliqué que ça.

On aura compris dernièrement qu’à l’heure où l’on essaie de construire l’Union européenne dont la capitale est justement à Bruxelles, la moitié d’un pays souhaite de plus en plus fortement se séparer de l’autre. Malgré ce que l’on peut voir parfois sur les cartes diffusées par TF1 pour son 20 heures, les Flamands sont au nord du pays et les Wallons au sud. Ce qui n’est pas facile à comprendre puisque au Pays nous avons, nous aussi, des Flamands, qui sont au nord chez nous, donc au sud de chez eux, donc au sud des Wallons… C’est à partir de là que ça devient vraiment compliqué. Parce que rien que pour répondre à la question : C’est quoi la Belgique ? C’est un bordel sans nom.
Au Village, ont est pas fous au point d’essayer de vous l’expliquer tous seuls. Place à un professionnel de la carte qui à déjà largement fait preuve de sa pédagogie :

Aux dernières élections, les Flamands ont élu un indépendantistes du NVA, les Wallons des socialistes (en Belgique, le vote est par région), et avec ça il faut faire un gouvernement pour diriger tout le pays. Pas facile quand la moitié de l’éventuel gouvernement voudrait virer l’autre.

Alors après toutes ces explications ont se dit que le mieux, puisque les Flamands veulent se barrer, serait de les laisser faire et puis basta. Seulement si on coupe un pays en deux, laquelle des deux parties garde la dette ? Pas sur que les Flamands veulent payer pour les Flamands et inversement.

Ce matin dans le journal, La dernière Heure (un nom prémonitoire ?), on apprenait que le roi Albert II était « physiquement et moralement atteint ». Étant donné les déclarations de Laurette Onkelinx, figure socialiste francophone, qui disait la semaine dernière qu’il fallait se préparer à la scission ; brisant ainsi un tabou sur le sujet du côté des grands partis wallons, on peut penser qu’en effet il y a de quoi ! Le pauvre Albert à l’air d’être de plus en plus seul à croire en l’avenir de son pays (et donc de son job).
S’il est peu probable que nous ayons des Wallons, au Village, pour noël, on est en droit de se demander si ce pays, si divisé, a un avenir à long terme.

Dernier petit détail ; sur les armes du royaume de Belgique, il est inscrit : « L’union fait la force »… aïe, aïe, aïe.

Armes de Belgique

Publicités

~ par A. C. sur 07/09/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :